Histoire de Fès


Doyenne des villes impériales, Fès  fut fondée en 789   par Le Sultan Moulay  IDRISS premier. À sa succession en 809, son fils, Moulay  Idriss II décide d'y établir le siège de la dynastie IDRISSIDES.

Dès 818, le Sultan accueillit 8000 familles de musulmans andalous et Sept ans plus tard, cette nouvelle population fut renforcée par l'arrivée de juifs et de Kairouanais (Tunisie). Riche de ces multiples patrimoines religieux, culturels et architecturaux, Fès devint rapidement le centre religieux et culturel du Maroc.

Fès devint également la première ville islamique du pays et accueillit plusieurs centaines d'Arabes venus du Maghreb Central et d'Espagne. Le quartier des Andalous - El Adoua - fut fondé par les musulmans réfugiés d'Espagne en 818. Près de mille quatre cents familles andalouses arrivées de Cordoue s'y installent. Sept ans plus tard, trois cents familles d'artisans et de commerçants venues de Kairouane (Actuelle Tunisie) s'établirent à l'ouest de la rivière de Fès.

L'APOGÉE

Dans la première moitié du XIII siècle, la faiblesse des Almohades profite à la dynastie Mérinide.

Fès redevint la capitale de l'empire en 1250, durant deux siècles. Les souverains mérinides s'affirmèrent comme de grands bâtisseurs. Ils firent de Fès une cité prestigieuse. Elle connut son âge d'or au début du XIVe siècle.   

Fès – La Capitale spirituelle, ville impériale et  Ville des Medersas (universités)

Bouanania

La plus importante médersa à Fès, elle fut édifiée en 1350 par le sultan Mérinide ABOUINANE, cette université islamique est un trésor de l’art Mérinide. Son architecture est superbe et les détails sont très élégants. Les murs revêtus de mosaïques et de plâtre sculptés sont à voir.

El-aattarine

Magnifique medersa que celle d’El-Attarine (1323). Mosaïques, zelliges, arabesques, calligraphie ornent la pierre, le bois de cèdre, du sol jusqu'au toit.

La vasque en marbre de Carrare repose au centre du patio, sur une dalle décorée de zelliges…